Les plats qui réchauffent

Les découvertes de Camille

Des plats qui réchauffent en Côte des Légendes

En automne et en hiver c'est bien connu, il faut faire des réserves. Raclettes, tartiflettes, aligots sont souvent cités pour des soirées entre amis et les restaurants type "montagnards" se remplissent aisément.

Mais avant la "mondialisation" des plats régionaux et sans avoir des restaurants savoyards ou auvergnats à Brest, on ne mourrait pas de faim en Nord-Finistère !

Laissez-moi vous parler crêpes et KHF.

Comment ça "que des crêpes" ?!

Oui, c'est le plat "typique" que l'on partage avec le monde entier, avec une breizh touch. Les crêperies sont partout, parfois même côte-à-côte.

 

Comment font-elles pour survivre avec une base aussi simple ?

Deux mots : la "qualité" et "l'originalité"

Sincèrement, tout le monde peut faire des crêpes au froment (bleud gwinizh). Je ne vais pas vous faire l'affront de vous donner une énième recette. De toute manière, on sait qu'objectivement, ce sont celles de nos grands-mères les meilleures ! Chacun ajoute son ingrédient secret : beaucoup de lait, quelque gouttes de bière, de l'eau pétillante (Plancoët pour rester "local"), une touche de rhum, du sucre vanillé... Mais on reconnait les "bonnes" crêpes par la souplesse et l’élasticité de la pâte cuite parfaitement sur le billig.

On peut tout mettre sur une crêpe au froment, tant que c'est sucré ! Chocolat, glace, amandes grillées, du beurre (demi-sel), du sucre... L'originalité des cartes de crêperie se fera sur les "spécialités" et les crêpes que vous ne verrez pas ailleurs, composées avec goût.

Creperie_de_Kergoff©MathieuBerthou_(5).j

Voici une crêpe originale composée sous forme d'aumonière © Crêperie de Kergoff

Je rassure les allergiques au sarrasin, ou juste qui n'aiment pas, les crêperies s'adaptent et font des crêpes au froment salées. Donc n'hésitez pas à demander.

Après avoir résolue l'énigme "Dit-on crêpes salées ou galettes ?" pour désigner la pâte cuite à plat avec de la farine de sarrasin (bleud ed-du) c'est parti !

Les bretons surfaient sur la vague "sans gluten" avant tout le monde car le sarrasin n'en contient pas. La plante est cultivée depuis le XVIe siècle en Bretagne et pousse sur des sols peu fertiles. "Plat de pauvres", mangé avec du lait ribot (babeurre), la galette est devenue l'emblème de la Bretagne.

Pour la déguster, toutes les crêperies proposent la classica complète - jambon, œuf, fromage. Mais c'est de nouveau sur la carte des spécialités que les surprises peuvent se faire. Les professionnels proposent souvent des galettes originales, qui tiennent au corps, et souvent à des prix très abordables.

 
 
Le Burger Crêpe
Sous ce nom qui pourra faire frémir les défenseurs de la "clause Molière", une galette revisitée ce qu'il y a de plus typique !
C'est à la Crêperie Pod a Laezh que ce met peu commun peut se déguster.
À la place du "pain burger", cette crêperie l'a remplacé par deux galettes épaisses de sarrasin (ou de froment). À l'intérieur vous avez le choix ! Garni de légumes de saison, vous pouvez ajouter du fromage fondu au choix, un steack haché, pour rester dans la "tradition burger" ou... des saucisses de Molène, de l'andouillette... et j'en passe ! Servi avec des frites !
Attention aux appétits d'oiseaux, le plat demande de la "place" !

Suivez les conseils de Morgane pour trouver les restaurants et crêperies qui vous propose une bonne table avec bonus : feu de cheminée ou poêle à bois pour une ambiance chaleureuse et cosy.

Recette, conseils et bonnes adresses, on vous dit tout sur le Kig ha Farz !

Si après tous nos conseils il vous reste un "petit creux". Voici deux adresses pour déguster un bon Kouign Amann et un bon Far.

Le Kouign Amann

Ce gâteau créé par erreur à Douarnenez se traduit par "Pain doux au beurre". En breton, généralement on appelle "un chat un chat", et dans ce cas on ne ment pas, du beurre il y en a !

Finir en légèreté

​​Le Far breton

Le Far breton, qui ne connait pas ce gâteau à l'allure de "flan", souvent préparé avec des pruneaux? Sachez qu'il n'a pas toujours la même "forme".

Sur le secteur de la Côte des Légendes vous serez surpris de le voir "plat" et très souvent "nature".

Exemple de "burger-crêpe" ici avec steak haché et chèvre © Crêperie Pod a Laezh

Nom de code : KHF

Le Kig ha farz (KHF) est LE pot-au-feu du nord Finistère. Quand je suis arrivée sur la Côte des Légendes j'avais déjà entendu parler de ce plat qui sonne vraiment breton ! J'ai eu l'occasion d'y goûter, puis d'y re-goûter depuis et d'être conquise par le farz, une sorte de "semoule" de sarrasin. Les légumes (chou, carotte, céleri, rutabaga, oignons...) et la viande de porc demi-sel (jarret et lard), viande de bœuf (queue et joue) font de ce plat un véritable coupe-froid ! C'est pour ça que, comme Jessica, je m'aperçois à sourire quand des visiteurs veulent goûter ce plat d'hiver en plein mois d'août. Heureusement vous avez parfois la variante "de la mer" du Pesked ha farz qui accompagne le farz de poisson et autres produits iodés.

 © Ceci est la photo d'un bon KHF. Envie de manger ? C'est normal ;) !

Alors ? Vous venez manger chez nous ? :)